Le piercing, un fétiche aux multiples significations

Le piercing existe depuis très longtemps, et suivant la culture dans laquelle il est fait, il peut signifier différentes choses. Mais ce qui est sûr, c’est que dans la nôtre, il a toujours une connotation sexuelle. Et il est fait pour apporter plus de plaisir. 

piercing-corps-stimuli-insolite

Connu pour stimuler la sexualité, le piercing intime peut se faire dans différentes parties du corps. Si certains sont plus vus comme fantaisistes, d’autres sont clairement à vocation sexuelle. En effet, leur but premier est alors d’augmenter le plaisir en titillant des zones érogènes. Mais alors, quelles sont leurs significations et lesquels privilégier pour sa libido ?

 

Le piercing, une affirmation identitaire

Eh oui, le fait de vouloir se faire percer n’est pas un pur hasard. Sauf si vous faites ça juste parce que c’est « la mode », cela dévoile quelque chose de vous : une affirmation identitaire, un trait de votre personnalité et de votre psyché. Volontairement ou pas ! Il est donc juste d’affirmer que le piercing a une signification psychologique. Et en plus pour certains, un petit « plus » sexuel. 

 

Le piercing à l’oreille

Réalisé depuis la nuit des temps, il sert avant tout d’ornement. Autant pour les hommes que pour les femmes. Si cela a un but premier de plaire, il a aussi un objectif de démarcation. Mais d’où cela peut-il venir ? Grande question. 

Les grecs et romains le faisaient déjà. Mais cela viendrait plus d’un type de métier. La tradition de la boucle d’oreille unique pour l’homme provient sans doute des marins : après un accomplissement personnel, ils se faisaient percer une seule oreille et y mettait un bijou de grande valeur pour que la symbolique soit forte.

Cela avait aussi vocation d’afficher discrètement sa sexualité. Dans nos décennies passées, les hommes gays se faisaient percer l’oreille droite. Si cela se fait encore, ce n’est plus vraiment pour cette raison. 

boucle_oreille_sstimuli-insolite

 

Le piercing au nez

Celui-ci arrive en deuxième place après celui de l’oreille comme le plus usité au monde. Ici, la culture a son importance car sa signification change en fonction de celle-ci. Elle peut avoir une dimension spirituelle ou sociale. 

Par exemple, en Egypte, du temps des pharaons, seules les personnes de haut rang social pouvaient en porter un. En Inde, aujourd’hui, l’anneau à la narine le jour du mariage est un signe de respect des traditions.

En Occident, c’est encore différent car il a un aspect plus psychologique, démontrant un attachement à la mère (gauche) ou au père (droite). Et puis le côté rebelle marche bien. 

 

Le piercing à la langue

Très bon pour les pratiques sexuelles orales, que ce soit pour homme ou pour femme. Cet emplacement fait partie des choix érotiques. Pourtant, vous seriez surpris d’apprendre qu’il se pratiquait déjà chez les Mayas. Pour eux, c’était un lien de communication avec leurs dieux. Même si cela était réservé aux plus riches. 

Actuellement, il aurait plus deux significations : la première sexuelle donc, dans une recherche de plaisir augmenté. La deuxième serait un symbole d’instinct de survie, dans le sens où se faire percer la langue est un rite initiatique où faire face à la douleur prouve qu’on tient à la vie.

piercing_langue_signification_stimuli-insolite.jpg

 

Le piercing à la lèvre

Dans certaines civilisations, se faire percer à cet endroit là était une manière de montrer son appartenance à un haut rang social. Bien différent de nos jours n’est-ce pas. Que ce soit volontaire ou non, ce piercing démontre une envie d’attiser le désir, les lèvres étant l’une des zones les plus sensuelles du corps. Cependant, il souligne aussi une ténacité et une détermination de caractère dans celui ou celle qui le porte. 

boucle-levres-stimuli-insolite

 

Le piercing au sourcil

Ici, il semblerait que ce soit une marque de contestation et de rébellion. Situé sur l’arcade, son apparition est assez récente et on le rattache au mouvement punk. il symbolise donc avant tout un rejet des normes et de la société. 

Mais il aurait aussi la volontaire de plaire. Plus que pour les autres, il souligne une volonté de plaire et de valorisation de l’image de soi. 

percer-au_sourcil_arcade_stimuli-insolite.jpg

 

Le piercing au nombril

Reflétant une certaine confiance en soi, il a double vocation. S‘il est fait pour être montrer, il démontre une personnalité forte, qui ne se laisse pas atteindre par ce que les autres pensent. 

Cependant, il peut aussi symboliser un cadenas. Comme une envie de se protéger. Les domaines peuvent alors être nombreux : être mal dans sa peau, avoir peur de la sexualité, etc.

nombril-perce-stimuli-insolite

 

Le piercing au téton

Voici un autre piercing considéré comme intime. Bien qu’il soit douloureux, le piercing au téton est une pratique très en vogue, surtout aux États-Unis. En effet, le mamelon de la femme est au même titre que le clitoris une zone relativement sensible, voire érogène. De ce fait, son piercing a tendance à augmenter considérablement les sensations lors des relations charnelles. Il a une forte connotation érotique et de plaisir. Il démontre qu’on est à l’aise avec son corps et que le sexe prend une place importante dans notre vie. 

D’abord réalisé dans le cadre d’un rite de passage pour les hommes (du temps des civilisations d’Amérique centrale), le piercing au téton est devenu un moyen de séduire quand il a fait son entrée en Europe à l’époque victorienne.

teton-perce-stimuli-insolite

 

Le piercing au clitoris

Toujours dans le rayon érotique, voici un autre emplacement dédié au sexe. Récemment apparu, le piercing au clitoris peut se faire, soit horizontalement, soit verticalement, selon l’anatomie de la candidate. Il est praticable sur peu de femmes, en l’occurrence celles dont le clitoris est suffisamment développé. 

Loin d’être quelque chose d’anodin, le piercing au clitoris est assez douloureux, quoique la douleur ne dure que quelques secondes. Néanmoins, il procure aux femmes beaucoup de plaisir, le clitoris étant l’organe de plaisir par excellence de la femme.

 

Le piercing Ampallang

Pratiqué à la surface du gland de la verge, ce piercing est fait de sorte à être perpendiculaire à l’urètre. Il s’agit d’une pratique inspirée des hommes Bornéo. Il leur servait à la fois de rite d’initiation et leur permettait aussi d’accroître le plaisir lors des actes sexuels. Pour cicatriser, il peut prendre jusqu’à 4 à 9 mois.

piercing Ampallang-stimuli-insolite

 

Le piercing Dydoe

Consistant à soulever la base du gland en couronne, ce piercing est surtout pratiqué par des hommes circoncis. Il part de l’arrière du gland, tout près de la couronne, vers l’avant. Néanmoins, sa cicatrisation peut relativement prendre jusqu’à 3 ou 6 mois.

Dydoe-stimuli-insolite

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.