La fessée érotique, une débâcle pour le patriarcat et sa proximité avec le BDSM

Il ne sera pas question ici de débattre des bénéfices du châtiment corporel sur nos jolies petites têtes blondes. Les politiques, les parents et les associations du monde entier alimentent assez les discussions pour cela. Non, nous parlerons ici de fessées érotiques données et reçues entre deux adultes consentants.

fessee-erotique-stimuli-insolite-1

Qu’elle soit déculottée ou dans une tenue en latex (article 43 2), donnée avec le plat de la main ou avec le bout des doigts, qu’elle soit délicate ou dans un univers sadomasochiste, la fessée érotique ne laisse jamais indifférent.

Cette punition est un art transgressif qui s’inflige depuis la nuit des temps. La fessée érotique est une paraphilie universelle qui réjouira les deux parties. Ou même davantage que deux parties (je ne suis pas jaloux). Cette bravade de l’interdit en infligeant une taloche sur un cul rebondi est une invitation préliminaire aux plaisirs de la chair. Et à cette époque troublée de violences beaucoup plus graves, une petite bastonnade sur la partie glutéale n’a jamais tué personne mais laisse des traces rouges du plus bel effet sur un cucul tout blanc.

 

L’histoire de la fessée érotique

Certaines cultures placent la douleur qu’on éprouve après une bonne tape amicale sur les fesses comme aphrodisiaques. Le Kâmasûtra donne des détails sur la façon de fesser son ou sa partenaire afin de lui procurer un maximum de plaisir. Ce livre indien a été élaboré il y a de cela plus de 1500 ans, cela place l’importance de la fessée érotique dans notre Histoire.

On a cependant retrouvé des peintures datant de la Rome antique explicitant très clairement des fessées érotiques.

Par la suite, on retrouve des traces de fessées dans la pornographie victorienne mais aussi chez beaucoup de philosophes des Lumières. Rousseau dans Les confessions parle des punitions que la gouvernante Lambercier lui infligeait quand il était jeune : « J’avais trouvé dans la douleur, dans la honte même, un mélange de sensualité qui m’avait laissé plus de désir que de crainte de l’éprouver derechef par la même main. »

 

Une branlée pour le plaisir masculin

De nos jours, si des œuvres comme Sex and the City ou Cinquantes nuances de Grey ont été copieusement moquées, ce sont des exemples très pertinents quand on en vient à la rupture des tabous et des barrières autour du sexe dans la société. Les fessées explicitées dans ces histoires ont aidé les femmes à parler plus librement de sexe. Et aussi à pouvoir s’émanciper du patriarcat qui tournait beaucoup autour du plaisir exclusivement masculin. En effet, selon une enquête Ifop/Femme Actuelle réalisée en 2012, 24 % des Françaises affirment avoir déjà reçu une fessée de leur partenaire contre 8 % en 1985.

fessee-erotique-stimuli-insolite-2

D’ailleurs, la fessée érotique est plutôt bien vue dans la société. Elle ne fait partie des déviances sexuelles dont on peut avoir plus facilement honte comme l’ondinisme ou le farting. On peut facilement imaginer une punition donnée à l’aide d’un martinet en cuir à une soubrette bien foutue en petite tenue.

À l’instar des chatouilles, les fessées peuvent prendre une part importante dans les préliminaires. Offrir ses fesses en cambrant son buste nous laisse dans une position de fébrilité excitante… Et voir cette position chez son ou sa partenaire rend la scène encore plus sensuelle pour l’actif ou l’active.

 

La fessée dans le BDSM

Le fétichisme devient centre de la paraphilie quand la fessée érotique est au cœur de la jouissance et de l’orgasme. On en vient alors à rajouter des accessoires pour pimenter un peu la chose. Règle de maître, martinet, fouet, plumeau ou même cravache peuvent être utilisés pour varier les plaisirs. Vous le ferez en fonction de votre degré de résistance au BDSM.

fessee-erotique-stimuli-insolite-3

Car vous l’aurez compris, la déviance vers le sadomasochisme est très facile. Surtout quand on possède déjà tous ces instruments de torture dans la maison. Il est également tout à fait réalisable d’y ajouter des déguisements d’écolière… Une combinaison en latex… Ou même des jupes spécialement ouvertes au niveau des fesses pour permettre des punitions plus rapides pour être au top de la correction érotique. Et interdiction d’en parler à Maman.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *